Amnéville, station thermale et week-end SPA

Petite cité mosellane, Amnéville-les-Thermes s’est développée depuis un siècle à peine au cœur de la Vallée de l’Orne. De l’époque gallo-romaine, Amnéville garde depuis toujours la trace de la grande artère allant de Metz (Divodorum Mediomatricorum) à Trèves (Augusta Trevirorum) perpétuée par la rue des Romains.

Jusqu’à la Révolution, le petit hameau, connu aujourd’hui sous le nom de Vieil Amnéville, ne compta que huit familles, soit environ une quarantaine d’habitants.

Ce hameau comprenait un château, une église dont le patron était Saint-Rémi, deux fermes et deux moulins, dont le Moulin-Neuf.

Pendant six mois de l’année, le curé d’Amnéville et l’église de Saint-Rémi desservaient la paroisse de Gandrange alors dépourvue d’église. Pendant les 6 autres mois, Gandrange dépendait de l’église de Vitry-sur-Orne.

À partir de 1790, les communautés d’Amnéville et de Gandrange furent réunies en une municipalité autonome dite de Gandrange et Amnéville.

La situation s’inverrse, désormais c’est Amnéville et ses terres qui constituent une annexe de Gandrange. Alors que les archives mentionnent déjà en 1807 un petit laminoir au Moulin-Neuf, à la place de l’ancien moulin banal supprimé à la Révolution, François de Wendel acheta le moulin en 1813 et y installa une nouvelle forge dite le Moulin-Neuf.

Préparez votre séjour thalasso avec Centre Thermal Saint-Eloy

*
Service 2.99 € / appel
+ prix appel

* Ce numéro valable 5 minutes n'est pas le numéro du destinataire mais le numéro d'un service permettant la mise en relation avec celui-ci. Ce service est édité par le site annuairesante.com. Pourquoi ce numéro ?

  0 week-end et séjour station thermale Amnéville et ses environs