Par Gilles

 hôtel Meninx de Djerba

anonyme

La thalasso, c est juste le truc pas du tout ensviageable pour moi. Ne rien faire e0 part eatre dans l eau et manger des le9gumes.. pouah! (oui, j ai une vision de la thalasso assez restreinte.) :D Moi pour me reposer je dois m a-mu-ser! :D


anonyme

monsieur
Je suis moi même épileptique et bien lorsque je suis partie dimanche dernier pour cet hôtel j'ai fais en sorte d'avoir assez de médicaments (c'est à dire 7 comprimés + 5 autres au cas où) ainsi que mon ordonnance.
Votre "périple" n'est aucunement de la faute de la boutique de l'hôtel mais de la vôtre. Vous auriez dû prendre des piles de chez nous car cela aurait très bien pu vous arriver lors de votre excursion de 2 jours dans le désert par exemple. Et là qui aurait été le fautif? Le désert!!!!


anonyme

Je me permets de préciser que cette NEGLIGENCE est de votre faute ...car avec une pompe insuline, il est impensable de partir sans piles de secours. Je suis sidéré de vous lire..... et de faire ce constat ! Reflechissez et prenez VOTRE VIE EN MAINS !
L'hôtel n'est pas un bureau de tabac, ni un centre de diabétologie
Je vous souhaite une longue vie APRES CET AVERTISSEMENT..... DU CIEL
** un diabétique sans pompe mais 4 injections / jour ( avec des piles )
Cordialement


anonyme

Bonjour,
Je tenais à vous signaler la mésaventure qui m'est arrivée à la fin de notre séjour à l'hôtel Meninx de Djerba début mars.
Je suis diabétique, porteur d'une pompe à insuline. Cet engin fonctionne à partir de piles classiques. La pompe m'ayant signalé que sa pile s'affaiblissait, j'ai acheté un paquet à la boutique de l'hôtel.
Là, on m'a vendu des piles périmées qui ne fonctionnaient pas. Ma pompe s'est arrêtée sans que je ne m'en aperçoive et j'ai été victime de malaises. Comme nous rentrions le lendemain, j'ai essayé de résister.
Mais, dès notre arrivée à la maison, le dimanche 1er vers minuit, nous avons dû appeler le SAMU. Heureusement d'ailleurs puisque lors de mon transfert vers l'hôpital, j'ai subi un arrêt cardiaque. Les médecins ont réussi à faire repartir mon coeur et j'ai été conduit en réanimation à l'hôpital Bretonneau de Tours où j'ai été entubé pendant pratiquement une semaine.
A la suite de ça, j'ai été hospitalisé une quinzaine de jours et les médecins m'ont prescrit un arrête de travail, bien malvenu en cette période difficile.
Je tenais à vous informer de cet accident dû à la négligence pour ne pas utiliser d'autres noms plus graves de la boutique de l'hôtel.Je me permets donc de déconseiller très fermement cet hôtel.


Répondre au message