Cure thermale pour les affections respiratoires et ORL

Concernant la cure des voies respiratoires, le choix de la station thermale dépend de certains critères : la pathologie du malade, la quantité des eaux, le climat et la période des soins. Amener l’eau ou le gaz thermal au contact des tissus qui tapissent les voies respiratoires est l’objectif principal du traitement. Il est donc nécessaire de l’exécuter correctement. Ce geste se réalisera selon  différentes techniques d’aérosolthérapie, dans le but de les nettoyer, les désencombrer et les réguler. Ainsi, les défenses locales sont mieux stimulées et les crises moins fréquentes.

Les affections respiratoires chroniques   soignées lors des  cures thermales sont les suivants : asthme, trachéite, bronchite, sinusite, otite, rhino-pharyngite, angine, laryngite ou rhinite. Quant aux soins pratiqués, des médecins effectuent des lavages ou des irrigations en fonction de la zone à traiter. Cependant, cette cure thermale n’est pas indiquée dans certaines situations  comme le cancer, les maladies infectieuses ou évolutives, la tuberculose, la mucoviscidose, le déficit immunitaire sévère, la grande insuffisance cardiaque, pulmonaire et rénale.

Indications pour les affections respiratoires et ORL chroniques :

  • Rhinites infectieuses traînantes et récidivantes, atrophiques ou hypertrophiques.
  • Sinusites chroniques et aiguës récidivantes, ethmoïdites, rhino sinusites, suites de chirurgie des sinus, polypose naso sinusienne.
  • Pharyngites et rhinopharyngites, amygdalites, suite d'amygdalectomies, laryngites catarrhales chroniques, dysphonies.
  • Otites aiguës récidivantes : catarrhales, exsudatives ou barotraumatiques. Catarrhes tubotympaniques et otites séro muqueuses. Otites moyennes suppurées chroniques.
  • Bronchite chronique, dilatation des bronches, asthme allergique avec signes ORL associés, asthme aggravé par un foyer infectieux ORL.

Techniques de cure thermale pour les affections respiratoires et ORL :

  • Cure de boisson, bain nasal, gargarisme, humage individuel ou collectif, aérosol individuel sonique et manosonique, irrigation nasale, pulvérisation, aérobain, bain local, douche générale au jet.
  • Insufflation tubotympanique, douche pharyngienne, lavage de sinus (par la méthode de déplacement de Proëtz) dispensés par un médecin thermal.
  • Rééducation respiratoire individuelle, drainage postural en salle individuelle effectuée  avec  un masseur-kinésithérapeute.