Cure thermale de dermatologie pour les maladies de peau

En dermatologie les principales techniques thermales sont les bains d’eau minérale qui assouplissent la peau et les douches filiformes qui, à pression réglable, ont une action de décapage (détersion) apaisante contre les démangeaisons. Les pulvérisations d’eau minérale cicatrisent et soulagent.

Les indications du thermalisme en dermatologie sont dominées par l'eczéma dit dermatite atopique et le psoriasis. Cela est particulièrement vrai pour l'enfant : ils représentent à eux deux 90 % des affections cutanées des enfants en cure.

Les séquelles cicatricielles des brûlures constituent une excellente indication, initiée à Saint-Gervais, et qui est devenue une étape considérée comme obligatoire par les chirurgiens spécialisés.

Mais les propriétés calmantes, cicatrisantes, réductrices, et pour certaines stations, désensibilisantes, concernent également d'autres groupes d'affections justiciables d'une cure thermale :

  • diverses formes d'acnés : acné polymorphe, acné du dos et du thorax et cicatrices d'acné,
  • les prurits allant de l'urticaire (en particulier dans sa forme allergique), du prurit simple avec ou sans eczématisation ou lichénification au prurigo,
  • les ichtyoses,
  • les kératodermies palmo-plantaires,
  • les lichens plan ou scléro-atrophique,
  • les pulvérisations locales d'eau thermale sont d'un intérêt remarquable dans une autre affection plus spécifiquement ophtalmologique mais à la limite de la dermatologie: la conjonctivite printanière.

La cure apporte en effet des sédations, certes temporaires, mais extrêmement appréciables dans une affection souvent décourageante pour Ie thérapeute.