A chaque cure thermale son eau minérale

Une eau thermale est, par définition, une eau minérale chaude. Dans le langage courant, on appelle « eau thermale » toute eau minérale dotée de propriétés thérapeutiques et utilisée au sein d'un établissement thermal.

Une eau minérale naturelle est d'origine profonde et de composition physico-chimique constante dans le temps, qui satisfait à des exigences microbiologiques plus strictes que les autres eaux destinées à la consommation humaine et qui possèdent des propriétés favorables à la santé qui l'ont fait reconnaître par l'Académie de Médecine et le Ministère de la Santé.

L'appellation en elle-même, ainsi que l'autorisation d’exploitation, ne sont données que sur l'agrément du Ministère de la Santé.

Enfin, le jaillissement des eaux minérales peut s’accompagner de l’émission de gaz, souvent en volume considérable.

Les gaz thermaux sont doués de propriétés thérapeutiques qui leurs sont propres. Ils peuvent donc être utilisés dans le cadre d’une cure thermale en même temps que l’eau minérale.

Ce sont des gaz chargés en soufre ou en gaz carbonique, utilisés surtout dans le traitement des maladies chroniques des voies respiratoires, des maladies cardio-artérielles et en phlébologie.

 

Les orientations thérapeutiques pour une cure thermale

L’association de l’eau minérale et de ses dérivés (boues, gaz), les pratiques thermales et la kinésithérapie apportent un soulagement immédiat et, à long terme, souvent une guérison.

Les régions montagneuses accueillent 95 % des stations et l’eau minérale qui jaillit des sources fait l’objet de contrôles de pureté et de composition physico-chimique rigoureux.

Chaque eau et technique thermale a des effets spécifiques dans 12 orientations thérapeutiques et des conseils propices à une meilleure hygiène de vie permettent de compléter la cure.

Affections des muqueuses bucco-linguales

Rarement prescrites, ces cures sont indiquées dans les cas d'aphtes et dans les maladies du parodonte (ensemble des tissus de soutien de la dent), qui sont susceptibles d'entraîner un déchaussement.

L'eau thermale aide à réguler des manifestations inflammatoires, comme les gingivites, et des massages réalisés à l'aide de jets d'eau thermale évitent le déchaussement des dents et aident à les stabiliser.

Affections psychosomatiques

Les bains et les douches ont un effet relaxant dans le cadre des affections psychosomatiques telles que l’anxiété et les troubles du sommeil. Le traitement thermal est accompagné de séances de kinésithérapie pour relaxer, et d’une prise en charge psychologique.

Dermatologie

En dermatologie les principales techniques thermales sont les bains d’eau minérale qui assouplissent la peau et les douches filiformes qui, à pression réglable, ont une action de décapage (détersion) apaisante contre les démangeaisons. Les pulvérisations d’eau minérale cicatrisent et soulagent.

Gynécologie

Les bains et techniques spécifiques (irrigation, columnisation) associés à l’eau minérale permettent de lutter contre les infections et apaisent les douleurs pelviennes (douleurs post-opératoires, règles douloureuses, etc.).

Maladies de l’appareil digestif & métaboliques

La cure de boisson est le traitement thermal principal des colites, des troubles de la digestion ou encore des troubles fonctionnels hépatiques. Elle est associée aux bains ou aux douches qui ont un effet régulateur et laxatif de l’appareil digestif et à une éducation nutritionnelle adaptée.

Maladies cardio-artérielles

Lors de maladies cardio-artérielles, les bains et les douches, associés à du gaz thermal, donnent de bons résultats : ils augment le calibre des vaisseaux sanguins et améliorent et régulent la circulation sanguine (vaso-réflexe, vasodilatation). Enfin, le couloir de marche permet d’effectuer une rééducation active des membres inférieurs.

Maladies de l’appareil urinaire & métaboliques

La cure de boisson est le traitement thermal principal qui a pour objectif l’élimination des résidus de calcul et le rééquilibrage de l’appareil urinaire. Les bains et les douches viennent en complément afin de faciliter l’expulsion des résidus de calcul.

Neurologie

Dans les maladies neurologiques,  la cure thermale est pratiquée en cas de traumatisme crânien, maladie de Parkinson, sclérose en plaques, d’hémiplégie consécutive à un accident vasculaire cérébral ou lors de séquelles d'encéphalite, de névrite ou d’encéphalopathie chronique. Les massages subaquatiques et la kinébalnéothérapie donnent des résultats satisfaisants.

Phlébologie

En phlébologie, la cure thermale traite les insuffisances veineuses sévères, les oedèmes et les suites d’ulcères grâce à l’utilisation du couloir de marche et la réalisation de drainages lymphatiques.

Les douches au jet améliorent la circulation veino-lymphatique, la régule (effet phlébo-dynamique) et, à forte pression, provoquent une décontraction musculaire et un drainage tissulaire (élimination de l’oedème).

Rhumatologie & séquelles des traumatismes ostéo-articulaires

En rhumatologie, la cure thermale est indiquée en cas d’arthrose sous toutes ses formes (mains, genoux, dos...), en cas de séquelles de traumatisme (accidents, fractures...), de fibromyalgie et autres douleurs chroniques.

Les techniques de bain calment la douleur et décontractent. Les applications de boues locales ou générales calment la douleur au niveau des articulations, elles relaxent et décontractent au niveau musculaire. Les techniques de kinésithérapie (piscine de mobilisation, massages sous l’eau et à sec) assouplissent et décontractent.

Troubles de la croissance

Les différentes techniques thermales utilisées calment la douleur, stimulent et sont proposées dans le cadre d’une prise en charge globale de l’enfant (psychologique et éducation sanitaire).

Voies respiratoires

Pour ce type de cure, la station thermale choisie dépendra de la pathologie du malade, de la qualité des eaux, du climat et  de la période des soins.

L’objectif principal est d’amener l’eau et/ou le gaz thermal au contact des tissus qui tapissent les voies respiratoires par les différentes techniques d’aérosolthérapie afin de nettoyer (détersion), désencombrer et réguler les voies respiratoires.

Ces différents soins stimulent les défenses locales et on obtient une cicatrisation ou une diminution de la fréquence des crises.

 

Vertus thérapeutiques des eaux thermales

En France, 1 200 sources, réparties dans les stations thermales, ont reçu une autorisation d'exploitation par le ministère de la Santé. Ces eaux aux propriétés spécifiques à chaque indication thérapeutique sont situées, à 95 % dans les régions montagneuses.

La classification chimique des eaux minérales repose sur la présence majeure en sels minéraux et se compose de six groupes.

Les eaux sulfurées - Pyrénées

présence de sulfures et d’hydrogène sulfuré (sodiques, calciques, thiosulfatées, chloro-sulfurées)

Avec leur forte présence d’acide sulfhydrique, les eaux sulfurées ont un taux élevé en soufre qui exerce une action curative sur les muqueuses, lieu de développement des infections chroniques. Elles sont utilisées pour lutter contre les maladies des voies respiratoires (rhinites, otites, asthme, bronchites).

Les eaux sulfatées - Pyrénées nord, Alpes et Vosges

sulfates prépondérants (sodiques magnésiennes, calciques, ferrugineuses)

Chargées en soufre, les eaux sulfatées sont indiquées dans les affections du rein et dans certaines maladies métaboliques (eaux sulfatées calciques). Mixtes (calciques et magnésiennes), elles sont aussi indiquées pour le traitement des eczémas, des séquelles et cicatrices de brûlure.

Les eaux chlorurées - Pyrénées nord, Alpes, Jura et Savoie

chlorures prépondérants (sodiques fortes, sodiques faibles)

Ici, le chlorure de sodium prédomine. Provenant souvent de gisements de sel gemme, les eaux chlorurées  ont un effet stimulant sur la croissance et sont indiquées dans le traitement des troubles du développement et de l'énurésie.

Les eaux bicarbonatées - Massif Central

bicarbonates prépondérants (sodiques, mixtes, calciques, ferrugineuses) et eaux caractérisées par un élément rare : arsenic, fer, cuivre, sélénium.

Ces eaux ont pour élément principal le bicarbonate. Les eaux bicarbonatées sodiques facilitent le traitement de certaines affections gastro-intestinales et hépato-biliaires ; elles régularisent la motricité du tube digestif, atténuent les spasmes digestifs et ont également une action cicatrisante sur la muqueuse intestinale. Les eaux bicarbonatées calciques ont un effet anti-inflammatoire, apaisant et cicatrisant en dermatologie, notamment dans le traitement de l’acné et des brûlures.

Les eaux oligométalliques, oligominérales - Bassin Aquitain

faiblement minéralisées

Les eaux caractérisées par un élément rare - Massif Central

arsenic, fer, cuivre, sélénium