Vertus du milieu marin en thalassothérapie

La thalasso est l’utilisation des divers éléments marins (eau de mer, algues, sable) dans un but thérapeutique. Elle est donc, au même titre que la cure thermale, une technique médicale. Le terme de thérapeutique doit être pris dans son sens le plus large.

L’intérêt du milieu marin est bien connu, et la thalasso consiste à en utiliser les possibilités non d’une façon empirique mais de la manière la mieux adaptée à chaque cas particulier.

Si sa définition comporte la référence aux divers éléments du milieu marin, de même que la cure thermale ne se réduit pas à l’emploi de l’eau minérale, la thalasso ne saurait être ramenée à la seule eau de mer.

On peut rassembler ces facteurs en quatre catégories :

  • l’eau de mer,
  • ses dérivés, les algues et boues,
  • le climat marin,
  • les techniques associées.

 

L'eau de mer

La preuve irréfutable d'une eau de mer vivante se vérifie surtout par une présence de plancton ou des traces de plancton à l'arrivée dans l'établissement.

Un contrôle de salinité est exigé une fois par mois. Quant à l'analyse planctonique, il suffit d'y procéder une fois, à l'ouverture de l'établissement.

La mer n'est pas seulement une dissolution de sels minéraux, il est donc parfaitement impossible de la "reconstituer" comme le prétendent certains centres de thalasso, situées en ville et ailleurs. La mer est un milieu vivant.

Il est reconnu scientifiquement que le milieu marin est le moins propice, grâce à son action auto-épuratrice, aux contagions de toutes sortes. Le phytoplancton libère dans l'eau de mer, à condition de ne pas être chauffé au delà d'une certaine température, des substances antivirales et antibactérienne.

 

Les algues et les boues marines

Les effets thérapeutiques de soins à base d’algues ou de boues concernent surtout les douleurs rhumatismales ou articulaires.

Les algues

Les algues ont la faculté exceptionnelle de potentialiser la richesse en minéraux et oligo-élément de la mer et d'en restituer parfois jusqu'à 100 000 fois plus intensément les vertus fortifiantes, reminéralisantes et rééquilibrantes.

Présentant une très forte concentration en éléments minéraux (iode, calcium, phosphore, potassium, magnésium, cuivre, zinc, cobalt, fer, fluor...), elles renferment aussi presque toutes des vitamines et acides aminés.

On trouve autant d'iode dans un kilo d'algues fraîches que dans 100 000 litres d'eau de mer !

Les boues marines

Véritables concentrations ioniques liées à la faune et de la flore marine, les boues marines sont directement utilisées en application eu en balnéation, mélangées à l'eau de mer, pour leur pouvoir antalgique contre les rhumatismes, sauf en cas de crise aiguë, et certaines maladies de peau (acné, eczéma).

Elles agissent physiologiquement, par leur plasticité et leur pouvoir de rétention de l'eau et de la chaleur, et chimiquement, par le passage de certaines de leurs oligo-éléments à travers la peau.

 

Le climat marin des côtes françaises

Le climat marin n'existe que sur une étroite bande côtière. Il est spécifique et joue un rôle essentiel dans la cure de thalasso, à condition de sortir de l'établissement pour profiter de ses bienfaits sur les plages et les grèves.

Il se caractérise essentiellement par la stabilité de son degré hygrométrique et thermique et par sa pureté exceptionnelle.

L'air marin est chargé en microparticules qui sont de véritables aérosols naturels pour purifier et revitaliser les voies respiratoires. L'adaptation n'y est jamais pénible.

L’Atlantique

Climat "tonique", avec une amplitude de température importante entre la Bretagne Sud et les Pyrénées-Atlantiques qui est synonyme d'évasion et de grand large.

L'air y est très riche en oligo-éléments, mais il faut savoir utiliser la force du vent avec modération et progression. La possibilité d'agressivité saisonnière de ce climat explique que la surveillance médicale peut s'avérer indispensable. L'exposition face au grand Ouest garantit la pureté de l'atmosphère.

La Manche

Climat "vivifiant" en raison de la température moyenne de l'air, de sa grande richesse en iode et en oligo-éléments. Bénéfique pour les affections respiratoires, en particulier.

C'est à Roscoff, sur la Manche, que le Docteurr Louis Bagot créait le premier Centre de thalassothérapie, en 1899. Le climat y est caractérisé par des vents d'Ouest dominants et de très fortes marées. Il est dit "vivifiant" en raison de la température moyenne de l'air, de sa grande richesse en iode et en oligo-éléments. Le Gulf Stream y joue un rôle modérateur.

La Méditerranée

Climat "sédatif" conseillé pour sa douceur et son ensoleillement exceptionnel aux organismes fatigués, surtout en période hivernale. Les rhumatismes, douleurs articulaires et musculaires seront sensibles à la douceur de l'hiver méditerranéen.

Contrairement à un préjugé répandu, le littoral de la Méditerranée n'est pas incompatible avec la thalasso. Mais, il est vrai que, faute de marées, l'activité marine ne se voit pas : c'est en profondeur que se passe la sédimentation marine et que les algues libèrent leur oxygène.

Quant à l'eau de mer, pompée au large, elle n'a pas plus de raisons d'être polluée qu'ailleurs. Plus qu'ailleurs, une exposition aux vents dominants est indispensable, mais attention à la violence du mistral et de la tramontane.