Nord Pas-de-Calais, région de thalasso et cure thermale

 

thalasso nord pas de calais cure thermale nord pas de calais

 

Mer du Nord et Manche fusionnent dans le détroit du Pas-de-Calais. Ce couloir étranglé à hauteur du cap Gris-Nez est une zone contrariée qui influence la force des courants, la direction des vagues, etc. La mer est peu profonde (maximum 64 m) : relief sous-marin et mouvements de l’eau sont très liés.

Ainsi, des bancs de sable très importants, les “ridens”, qui affleurent presque à marée basse, s’étirent le long du rivage selon le mouvement du courant dominant. Ils constituent de véritables obstacles à la navigation depuis longtemps : Jean Bart et ses navires légers les utilisaient pour s’enfuir devant les bateaux anglais trop lourds. Une chance pour la région est que les plus importantes de ces vagues de sable soient stables et coupées par des chenaux qui permettent le passage des navires de fort tonnage jusqu’aux ports. Mais la navigation reste dangereuse : il faut faire appel à un pilote pour amener les cargos jusqu’aux quais de Dunkerque.

La région n’est ni grande, ni spectaculaire. Tout ou presque y est douceur, mesure, sauf quand « l’homo amenagensis » intervient… Ici, pas de canyons ni de fjords, mais pas d’uniformité triste non plus. La tradition persiste dans le Nord-Pas de Calais : on y est d’abord d’un petit pays, de son village, de sa Flandre avant d’être d’un département. La civilisation d’Europe du Nord n’est pas loin où l’on est de sa région, de son « land » avant d’être norvégien, allemand ou hollandais. Classer les petites patries en unités naturelles ou historiques n’est pas chose facile tant la mosaïque est subtile et vivante. Néanmoins, le relief peut servir de guide pour reconnaître facilement de grands types de paysages.