BAGNERES-DE-BIGORRE

Bagnères de Bigorre, située à 550 mètres d’altitude au pied du Pic du Midi et des cols mythiques de l’Aspin et du Tourmalet, est entourée d’un paysage vallonné et verdoyant, propice aux promenades et aux activités en pleine nature.

Pour compléter votre Halte Douceur (cure ou remise en forme) vous pouvez profiter du large choix d’activités qu’offre le territoire de la Haute Bigorre :

  • Visite du Pic du Midi de Bigorre,
  • Château médiéval de Mauvezin, Abbaye Cistercienne de l'Escaladieu, retables baroques,
  • Cyclisme, Parapente, Randonnées, Escalade, Eaux vives, Tennis, Pêche,
  • Lacs, points de vue panoramiques, torrents, grottes et cascades, Parc national...

 

LES THERMES

Aquensis, la cité des Eaux c’est 3000 m2 entièrement dédiés à la Forme et au Bien-Etre autour du plaisir hédoniste de l’eau.

L’histoire de Bagnères de Bigorre tient tout entière dans ce nom de VICUS AQUENSIS donné par les Romains qui savaient déjà apprécier les vertus de ses eaux chaudes. Au fil des siècles Bagnères s’est enrichie d’une histoire écrite sans relâche autour de cette véritable richesse naturelle qu’est l’eau thermale.

Si l’histoire est un perpétuel recommencement, Aquensis, la cité des Eaux, est le trait d’union entre le passé et le présent de cette cité pyrénéenne qui est aujourd’hui la 1ère station thermale des Hautes Pyrénées.

Installé dans le bâtiment 19ème du Casino, Aquensis, la cité des Eaux, réalisée par l'architecte toulousain Luc Demolombe, bénéficie d’un décor unique de bois et de verre, ou se mêlent avec élégance patrimoine architectural et modernité.

Au cœur d’un écrin de bois clair, les bassins animés, le hammam, les cabines de soins et autres infrastructures sont magnifiquement mis en valeur par une architecture originale qui érige le site en véritable Cathédrale du Bien-être.

Riches en oligo-éléments les eaux bagnèraises sont extraites à 50°C et sont naturellement chargées en calcium, sulfate et magnésium.

VOTRE CURE THERMALE

Rhumatologie

  • L’arthrose, dans toutes ces localisations (rachis, coxarthrose, rhizarthrose, et toute polyarthrose) et l’ostéoporose
  • Les névralgies : sciatiques, cruralgies et cervico-brachiales
  • Les rhumatismes inflammatoires : en dehors de toute poussée évolutive (polyarthrites rhumatoïdes, pelvispondylites rhumatismales)
  • Les rhumatismes abarticulaires : périarthrites scapulo-humérales, pathologies tendineuses
  • Les séquelles de traumatismes : fractures, luxations,… et suites post-chirurgicales (prothèses articulaires, hernies discales…)
  • Les séquelles de traumatismes infectieux : Les syndromes douloureux : articulaires ou musculaires à majoration psychosomatiques ( fibrosites, fibromyalgies, dorsolombalgies fonctionnelles)

Affections psychosomatiques

  • Insomnie et surmenage
  • Syndromes dépressifs et subdépressifs
  • Dystonie neurovégétative
  • Névroses anxieuses
  • Spasmophilie
  • Rhumatismes à majoration psychosomatique et arthrose hyperalgique

ORL - Voies respiratoires

  • Infections récidivantes des voies respiratoires (angines, otites, sinusites, rinopharyngites, bronchites, pneumopathies)
  • Asthme, bronchite chronique
  • Infections chroniques allergiques des voies aériennes supérieures (rhume des foins, sinusite, rhinopharyngite allergique)